Confinement & télétravail

Nous nous souviendrons longtemps de cette année 2020

La mise en place massive du télétravail (auparavant plutôt exceptionnel) dans de nombreuses sociétés du domaine tertiaire, vécue comme une obligation pendant la première phase de confinement (un peu moins pour la seconde) restera probablement dans le futur comme une évolution majeure de notre quotidien.

Avant 2020, je me souviens d’un management très réticent quant à la mise en place du télétravail au sein de notre société d’ingénierie. Certains employés ayant auparavant bénéficié du télétravail étaient priés de revenir au bureau. Quelle était la crainte de notre management, était-ce une baisse notable de la productivité ? Une chose est certaine, la mise en place à marche forcée du télétravail au cours de la première période de confinement l’a non seulement rassuré, mais le très grand engagement des salariés en général l’a même étonné.

En effet cette mise en place n’a pas été coûteuse à mettre en place pour notre société, dans la mesure où nous étions un grand nombre à être déjà équipés d’ordinateurs portables pour assumer nos missions de déplacement en clientèle ou chez les fournisseurs. N’ayant pas grand-chose d’autre à faire que de travailler (et pour certains soulagés de longues heures de transport), la plupart des salariés ont effectué beaucoup plus d’heures de travail que d’ordinaire, obligeant le service informatique à limiter la plage horaire des connections VPN. L’engagement remarquable des salariés a ainsi permis de limiter les effets de cette crise sanitaire sur les résultats de la société.

Le télétravail a également mis un frein aux effets pervers du nouveau phénomène de « réunionite aiguë », et permis une concentration totale (mise à mal ces derniers temps avec la mode des « open-spaces » où tout le monde parle en même temps…) pour la rédaction de documents techniques ou commerciaux. Cette période de confinement m’a non seulement fait découvrir le télétravail, mais elle m’a aussi montré qu’il était possible d’établir un certain équilibre entre présentiel et télétravail afin d’optimiser notre réussite dans les tâches du quotidien. Et je serai prêt à parier qu’il en restera quelque chose une fois la crise terminée.

Joël M. (Chef de projet en développement électronique)

Crédit photo : Image par Martine Auvray de Pixabay