Enki Bilal : « On se bat avec des technologies qui prennent notre concentration »

Enki Bilal : « On se bat avec des technologies qui prennent notre concentration »

Nous sommes en 2041 et toutes nos données numériques ont disparu d’un coup. Les smartphones, les ordinateurs et les voitures autonomes sont encore là, mais leur contenu s’est volatilisé. Sans data, plus de carburant pour faire tourner la machine du monde moderne. Tel est le scénario imaginé par Enki Bilal dans son nouvel album, Bug, paru le 22 novembre aux éditions Casterman. Un album apocalyptique, peu amène envers une espèce humaine en perdition dès qu’on lui retire Facebook… Nous avons discuté avec l’auteur de cette trame très sombre et, plus largement, de l’impact du numérique sur notre cerveau et sur nos vies.

via Enki Bilal : « On se bat avec des technologies qui prennent notre concentration » ⇑

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.