Le Pentagone a laissé traîner des téraoctets de données d’espionnage sur Amazon

Le Pentagone a laissé traîner des téraoctets de données d’espionnage sur Amazon

Des serveurs virtuels ouverts à tous contenaient, entre autres, plus de 1,8 milliard de messages provenant d’Asie et des Etats-Unis. Ils faisaient manifestement partie d’un programme de surveillance basé sur l’analyse Big Data.

En parcourant le web début septembre, Chris Vickery, un chercheur en sécurité chez la société UpGuard, est tombé sur d’étranges archives de données créées par le Pentagone et stockées sur des serveurs de stockage virtuel du service S3 d’Amazon Web Services (AWS). Ces archives – qui ne sont plus accessible à l’heure actuelle – n’étaient pas du tout sécurisées : il suffisait d’avoir un compte AWS pour y accéder et tout télécharger.

via Le Pentagone a laissé traîner des téraoctets de données d’espionnage sur Amazon  ⇑

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.