La ruralité veut ses « smart campagnes »

La ruralité veut ses « smart campagnes »

La ruralité veut ses « smart campagnes » Les villages et les petites villes s’intéressent aussi à la smart city, avec des contraintes budgétaires et des besoins qui leur sont propres.

Au lieu de « smart city », d’aucuns préfèrent parler de « smart territoires ». Une manière de rappeler qu’il n’y a pas de raison que seules les villes profitent de ces technologies, qui intéressent aussi les communes rurales et périurbaines. Mais avant même d’entrer dans des considérations de smart city, certaines doivent déjà régler un problème de connectivité. « Même si on peut faire des choses sans, le très haut débit est une des priorités pour ces communes, d’autant que c’est une demande des usagers », confirme Cédric Verpeaux, responsable du pôle villes et territoires intelligents à la direction des investissements de la Caisse des dépôts. Pour celles qui ont déjà passé cette étape, il faut ensuite surmonter un certain nombre de barrières spécifiques aux petites collectivités.

Source : La ruralité veut ses « smart campagnes » ⇑

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.