Grandeur et décadence du Minitel

Grandeur et décadence du Minitel

Messageries, réseaux sociaux, chats politiques, recherche d’informations… Et si le Minitel avait tout inventé ? Le « médium interactif par numérisation d’information téléphonique », souvent présenté – à tort – comme « l’ancêtre » d’Internet, était à l’honneur, lundi 2 octobre, à l’occasion d’un nouvel épisode des « lundis de l’INA », animés par Usbek & Rica.

Pour revenir sur l’histoire de cet objet technique made in France, trois invités ont pris place, ce soir-là, sur la scène du cinéma parisien L’Étoile : l’écrivain Aurélien Bellanger, auteur de trois romans dont La théorie de l’information (Gallimard, 2012), Benjamin Thierry, maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne en histoire contemporaine et spécialiste des usages numériques, et Cyril Pennec, producteur au sein de la société Effervescence et co-créateur de la chaîne Youtube « String Theory ».

Source : Grandeur et décadence du Minitel ⇑

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.